Cuisine & réseaux sociaux

 

Par Pascale Weeks. Mieux connaître Pascale

 

 

 

Avant, quand on ne savait pas cuisiner, que l’on cherchait une idée ou que l’on avait besoin d’un conseil, il y avait nos mères, nos grands-mères, les livres de cuisine ou nos copines qui pouvaient nous aider.

Ça, c’était avant …

Photo_Cuisine&RéseauxSociauxC’est en 99, quand nous avons eu l’ADSL à la maison que j’ai commencé à me servir d’internet pour trouver des idées de recettes sur les sites de cuisine et leurs forums.

Le partage de la cuisine sur Internet a débuté avec les forums de cuisine liés aux grands sites, comme Marmiton créé en 1999 et Supertoinette en 2001. Il suffisait de poser une question comme « Vous faites quoi à manger ce soir ? », « Que faire avec ma botte de poireaux ? », « Où trouver du sucre perlé pour faire mes chouquettes ? » pour avoir une réponse dans le quart d’heure qui suit. Ces forums ont d’ailleurs créé de vraies communautés encore actives aujourd’hui.

Et puis sont arrivés les blogs, à partir de 2004 en France, formidable outil de partage de la cuisine populaire.

Aujourd’hui, les sites, les forums et les blogs ne sont plus seuls sur le terrain. En 2013, il est difficile de parler de cuisine sur Internet sans prendre en compte les réseaux sociaux, de plus en plus nombreux.

Les plus gros réseaux sociaux qui traitent aujourd’hui de cuisine sont Twitter, Facebook, Instagram, FoodReporter et Pinterest, le dernier né qui est en passe de devenir la star des réseaux sociaux.

Comment ça marche ?

Facebook

Sur son profil personnel, on partage des liens et des photos vers des recettes, les siennes si l’on a un blog de cuisine ou celles des autres trouvées au hasard de nos pérégrinations. On peut aussi partager des adresses de restaurants, de boutiques, etc. Le partage s’accompagne le plus souvent d’une photo et d’un avis personnel.

Les marques, les sites ou les blogs de cuisine ont aussi leur page Facebook sur lesquelles on trouve des liens vers des recettes. Il suffit de « liker » une page pour accéder à son contenu et pouvoir ensuite le partager avec ses amis sur Facebook. C’est amusant de voir que les idées, grâce à Facebook, circulent de plus en plus rapidement. Elles engendrent parfois des modes furtives, comme les Zebra Cakes (sorte de cake marbré à l’anglo-saxonne), les pains ou les brioches à effeuiller, etc. qui sans les réseaux sociaux auraient mis beaucoup de temps à traverser la Manche ou l’Atlantique.

Twitter

140 caractères pour partager des informations dans son domaine de compétence ou de prédilection avec ceux qui vous suivent (les followers). Pour les passionnés de cuisine qui suivent d’autres passionnés, il suffit de lire son fil d’actualité (timeline) pour y découvrir des liens vers des recettes, un avis sur un restaurant, un produit tout juste découvert, les discussions en temps réel lors du passage d’une émission culinaire, etc.

C’est un formidable outil pour suivre les saisons, découvrir de nouvelles cuisines, des tendances, les nouvelles ouvertures de restaurants, de boutiques ou de bars et les nouveautés en livres de cuisine et magazines.

Instagram

Avec ce réseau social, on partage des photos ou des vidéos avec un texte court. Il se positionne sur l’instantané et le partage sur le vif. Instagram n’était d’ailleurs disponible que sur les smartphones jusqu’en 2012. Dans le domaine culinaire, on va y partager ce que l’on est en train de cuisiner, de manger à la maison ou au restaurant. Seules les personnes abonnées à votre profil peuvent voir ce que vous partagez.

Food Reporter

Il s’agit d’un réseau social qui permet de partager les photos de ce que vous mangez à la maison et au restaurant. Vous avez la possibilité de suivre des utilisateurs et d’être suivi. Ceux qui vous suivent peuvent ajouter des « miam » à vos photos ainsi que des commentaires. Disponible au départ uniquement sur les Smartphones, il existe aujourd’hui un site FoodReporter.

Pinterest

C’est le dernier né puisqu’il est arrivé uniquement en 2010.

Il est le plus axé sur le visuel. Chaque utilisateur, en surfant sur internet peut épingler (Pin) une image d’un site, soit avec un bouton (Pin it) à intégrer à son navigateur ou intégré directement sur les sites et les blogs ou bien directement depuis Pinterest grâce au bouton Add.

Les images sont épinglées dans des tableaux thématiques créés par chaque utilisateur. Chaque image peut avoir une légende et quand on clique sur le bouton « website », on arrive sur la recette ou sur l’article sur un site ou sur un blog.

Dans le domaine culinaire, c’est un peu l’équivalent du classeur à intercalaires dans lequel on mettait les recettes déchirées au fil du temps dans un magazine.

Les tableaux de Pinterest sont souvent très beaux car on ne voit que des photos plutôt qualitatives.

A mon sens, c’est certainement le réseau social qui est le plus inspirant en cuisine et qui fait voyager les nouvelles idées à la vitesse de l’éclair.

Et vous, utilisez-vous les réseaux sociaux pour partager votre cuisine ?

 

Do you want to be contacted?

You will be contacted soon