Cuisines populaires et blogs culinaires

Pascale Weeks Par Pascale Weeks. Mieux connaître Pascale.

 

 

 

 

Depuis que j’ai créé mon blog de cuisine en 2004, ma cuisine a changé d’année en année. Ma cuisine populaire qui était faite de quelques souvenirs d’enfance, de partages de recettes entre amis, d’autres piochées dans divers magazines et livres de cuisine et de découvertes culinaires durant des voyages s’est considérablement enrichie.

Frites rutabaga

Frites rutabaga

C’est d’abord grâce à des rencontres dues au hasard durant lesquelles les langues se délient naturellement dès que vous rencontrez une autre personne qui aime cuisiner. Je me souviens encore d’une discussion à bâtons rompus avec un chauffeur de taxi libanais à Paris. A la fin de course, il a pris le temps de m’écrire sa recette de famille pour la célèbre salade fattoush sur un reçu. Depuis, elle fait partie de mon répertoire et mon seul regret est qu’il n’en sache rien.

Mon répertoire de cuisine quotidienne s’est aussi considérablement étoffé grâce aux autres blogs de cuisine dont le nombre ne cesse de accroître depuis 2005. Il se trouve que la plupart des blogs de cuisine sont animés par des femmes qui partagent pour la plupart leur cuisine de tous les jours. Ce qui est fantastique, et que je n’aurais jamais imaginé, c’est qu’il y a des blogs de tous horizons et que l’ensemble de ces blogs forme comme une grande fenêtre sur les cuisines populaires du monde.

Comme les blogs culinaires ne sont pas juste un simple catalogue de recettes et que chaque auteur raconte aussi sa cuisine, cela donne furieusement envie de s’y mettre à son tour. Il y a une réelle proximité qui se crée entre l’auteur d’un blog et ses lecteurs ou entre auteurs de blogs de cuisine. Avant, on refaisait invariablement le gâteau au chocolat de sa meilleure amie ou celui de sa mère. Aujourd’hui, on a déjà testé plus de 5 recettes différentes issues des blogs que l’on suit semaine après semaine.

C’est comme cela qu’à la maison, nous nous sommes mis à cuisiner les pâtes comme les vraies mamas italiennes, à faire des tagines ou des currys de la manière la plus authentique possible, à se lancer dans la préparation de nouilles soba et udon comme au Japon, sans parler des légumes dont on n’avait jamais entendu parler avant et que l’on cuisine maintenant au quotidien.

crédit: Pascale Weeks

Il m’arrive aussi en toute humilité de me lancer dans la préparation du thé à la menthe les quelques jours d’été quand il fait chaud à Paris. Cela me replonge immédiatement dans cette cérémonie du thé qui m’a tant marquée au Maroc, juste après le lever du soleil dans les dunes où nous avions passé la nuit à la belle étoile.

Fraisier crème diplomate

Fraisier crème diplomate

La cuisine du quotidien peut aussi devenir plus sophistiquée quand on décide de se lancer dans la préparation d’une vraie pâtisserie de chef, gagnée par un élan de curiosité et surtout grâce aux précieux conseils d’une de nos copines blogueuses qui a essuyé les plâtres avant nous et qui nous donne le courage de nous lancer à notre tour. Si l’on m’avait dit un jour que je ferais un Opéra, un fraisier ou une tarte au citron meringuée comme chez un pâtissier, je n’en aurais pas cru un mot, je ne connaissais pas la force de persuasion de mes pairs.

Reste à savoir si je transmettrai tout ce répertoire à mes enfants. L’avenir nous le dira mais en attendant, je continue à explorer les cuisines populaires des autres pour le plus grand bonheur de ma famille.

 

 

 

Do you want to be contacted?

You will be contacted soon