Gaspillage alimentaire: quelles solutions?

Cours de cuisine sur les marchés parisiens

 

©Henri Garat / Mairie de Paris

©Henri Garat / Mairie de Paris

Par Olivia Polski. Élue adjointe à la Maire de Paris, chargée de toutes les questions relatives au commerce, à l’artisanat, aux professions libérales et indépendantes.

 

 

 

 

1. En quoi consistent concrètement les cours de cuisine proposés sur les marchés parisiens ?

Il s’agit de cours gratuits organisés par la Fédération Française des Cuisiniers Amateurs (FFCA). Ils sont  dispensés par des chefs amateurs qui réalisent des recettes à base de produits du marché et de saison achetés auprès des commerçants du marché.

2. Comment est née cette idée ?

©Jean-Baptiste Gurliat / Mairie de Paris

©Jean-Baptiste Gurliat / Mairie de Paris

Les cours ont été mis en place en 2010 à l’initiative d’un des délégataires de nos marchés qui l’avait proposé dans le cadre des animations à prévoir par ces derniers dans la Délégation de Service Public (DSP) de gestion des marchés. L’expérimentation ayant porté ses fruits, la Ville de Paris a décidé de généraliser ces cours sur tous les marchés découverts alimentaires.

Afin de permettre aux 71 marchés découverts parisiens d’en bénéficier, ce sont chaque année des marchés différents qui accueillent ces cours. En 2014, il a été prévu d’organiser 33 interventions de la FFCA sur les marchés avec 3 sessions à chaque intervention.

3. Pour quelles raisons orienter les cours de cuisine sur le thème de la lutte contre le gaspillage alimentaire ?

Dans un premier temps, nous avons souhaité sensibiliser les parisiennes et les parisiens aux bienfaits nutritionnels de la consommation de fruits et légumes et plus particulièrement de fruits et légumes de saison, afin de les inviter à consommer de bons produits tout en minimisant notre impact sur l’environnement. Cette année, certains cours  s’adaptent ainsi aux fêtes et aux saisons.

Puis nous avons élargi les thématiques sur la lutte contre le gaspillage car les études de la Direction de la Propreté et de l’Eau de la Ville de Paris ont révélé que les parisiennes et les parisiens avaient tendance à jeter de la nourriture dans des proportions importantes.

Cette sensibilisation, à la fois sur la consommation de fruits et légumes de saison et la nécessité de lutter contre le gaspillage, avait plus de chance d’aboutir par la mise en place de cours de cuisine ludiques qui fonctionnent bien et intéressent particulièrement les gens.

Outre les cours de cuisine, il faut savoir que la Ville a aussi souhaité faciliter la mise en place d’expérimentations sur les marchés dans

©Jean-Baptiste Gurliat / Mairie de Paris

©Jean-Baptiste Gurliat / Mairie de Paris

un esprit global de lutte contre le gaspillage alimentaire. Je pense plus particulièrement au projet porté par l’association « La Tente des Glaneurs » de distribution des denrées alimentaires collectées auprès des commerçants du marché alimentaire de Joinville (19e). Cette association récupère, trie et redistribue en fin de marché aux personnes dans le besoin des produits alimentaires abandonnés par les commerçants sur leur emplacement de vente, qui ne sont pas commercialisables mais consommables.

3. Avez-vous des retombées (positives, négatives) ? Témoignage de Parisien(nes) ?

La Fédération Française des Cuisiniers Amateurs (FFCA) réalise un bilan presse chaque année qui est très positif. Les cours sont complets souvent un mois à l’avance ! J’invite donc tout un chacun à se renseigner sur les dates des cours et à s’inscrire sur le site de la FFCA : http://www.ffcuisineamateur.org/evenements-ffca/participez-a-un-evenement.htm

 

 

Do you want to be contacted?

You will be contacted soon